Ma rencontre avec notre invité, Ayissi Nga Joseph-Marie est totalement fortuite et s’est fait en ligne par le biais de la page Facebook du site. Il s’est présenté à moi et m’a montré ce qu’il faisait. J’ai tout de suite vu ses grandes qualités de créateur et son originalité et me suis dit qu’il serait intéressant de vous faire découvrir cet entrepreneur dans le cadre de notre rubrique « Portraits » qui met des pairs entrepreneurs à l’honneur pour souligner leur parcours, leur projet et leur attentes.

Bonjour Joseph et merci de vous prendre au jeu de la série « Portraits » sur entrepreneurethnik.com et de dévoiler un peu de vous, de votre parcours et de votre projet.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Votre personnalité…

Je me prénomme Ayissi Nga Joseph-Marie alias JJ DU STYLE créateur de la marque Wazal. merci de m’avoir offert l’opportunité d’apparaître sur votre plateforme j’en suis honoré. Pour ce qui est de ma personnalité, je suis quelqu’un de calme, créatif, Déterminé, qui aime aller à la rencontre des autres. Je suis curieux et quelqu’un de passionnés par l’art sans oublier le sport.

Quel a été votre parcours jusqu’au lancement de votre propre marque Wazal ? Vos plus belles réalisations…

J’ai souvent dès mon plus jeune âge travaillé avec mes mains, j’ai fait mes premières armes dans la mécanique, aimant la technique et le touché, je pensais qu’un métier manuel me correspondrait plus qu’un autre domaine.La décision de lancer ma marque vient aussi d’un rêve d’enfant d’avoir quelque chose qui m’appartient et une autre manière de rendre hommage à mon papa décédé en 2005, paix à lui.

J’ai pas suivi un vrai cursus en ce qui concerne la mode j’ai suivi une formation de mode à l’école VANESSA RUIZ. J’ai fait du modélisme patronage et moulage sans oublier le prototypage.

Mes plus belles créations viennent de ma première collection appelé braguette tété collection Qui me tenait à cœur. C’est une collection inspirée d’une Braguette de jean et Tété veut dire chic bourgeois en argot camerounais en alliant ces deux concepts j’ai voulu faire un clin d’œil à l’élégance africaine en n’utilisant des matières comme le wax qui est appelé aussi imprimé africain.

Pour 2016/ 2017 vous proposez une collection appelée « ova tété », est-ce que vous pouvez nous en dire plus ?

Ma collection ova Tété est inspirée de l’argot camerounais. Ova veut dire plus grand et Tété veut dire chic bourgeois. J’ai eu à utiliser des matières comme le wax appelé aussi imprimé africain, du bazin venu du Mali ou du Sénégal tout en m’inspirant des codes vestimentaires des pharaons du Ghana et du Nigeria

Les tuniques en WAX

13293322_1170010196352529_831217684_n

La veste smoking appelé ova Tété en noir rouge matières utilisées wax bazin cuir d’agneau Inspiré d’une paire de basket Nike air raid.

12721948_789718167825277_902311147_n  nike-air-raid-urban-jungle-gym

La veste smoking appelé ova Tété bleu noir Matières Wax Cuir d’agneau Inspiré d’une salopette jeans elle est amovible au dos

FB_IMG_1455708208757  FB_IMG_1455925776544

Modèle tunique femme noire avec des cravates sur les côtés Matières Wax Bazin.

13295287_1170010379685844_183598769_n  13335422_1170010383019177_513134901_n

Veste smoking appelé ova Tété maron matières wax cuir d’agneau Inspiré d’une sébago docksides.

IMG-20160416-WA0009 Capture-d-ecran-2013-12-06-a-22.15.04

Vos modèles se distinguent par leur originalité. Quelle est votre vision de la création et de la mode ?

Mon originalité vient aussi de mes racines. Pour être créatifs il faut s’informer sur les réseaux sociaux toujours voyager pour voir ce qui se passe ailleurs.

Ma vision de la création c’est de créer sans limites, innover, toujours créer des concepts comme je le fais depuis le début puisque chaque collection est une histoire sans oublier que les grandes marques nous ont toujours inspiré.

Mais une chose est sûre pour la prochaine collection Wazal, il y’aura de la créativité, de la continuité et un soupçon de folie.

En lisant des livres en faisant mes recherches j’ai vu qu’à l’époque, les couturiers créaient des vêtements pour les hommes. Chose qui a pris du temps pour que les stylistes s’y intéresse. Juste pour dire que la mode a toujours été du recyclage au fil des années d’où mon idée de faire la différence avec Wazal. Donc la marque Wazal est là pour révolutionner la mode masculine en faisant des pièces uniques.

En tant qu’entrepreneur quelles sont les leçons que vous avez apprises et que vous partageriez volontiers avec des pairs ou des aspirants à ce métier ?

Ce que j’ai appris pour être un bon entrepreneur c’est avoir l’esprit créatif, positiver, savoir organiser, mettre en avant ses connaissances, conserver un effort constant durant tout son parcours et être honnête.

Voulez-vous lancer un appel à d’éventuels futurs partenaires ou au public ?

Je suis ouvert à toute proposition pour faire à grandir ma structure toujours à la recherche des partenaires financiers pour s’allier au projets Wazal.

Je suis aussi à la recherche des commerciaux pour commercialiser mes produits au Ghana et au Nigeria vu qu’on y aime mes produits.

Quel votre mot de la fin ?

Je remercie votre plateforme entrepreneurethnik de m’avoir accordé cette interview longue vie à vos projets. Je veux aussi remercier ceux qui ont acheté mes vêtements depuis le début sans oublier les réseaux sociaux paix à tous.

Pour contacter Ayissi Nga Joseph Marie et découvrir sa collection à la vente :

www.wazalshop.com

On dit souvent qu’une image vaut mille mots à plus forte raison mille images. Je vous laisse alors découvrir  la marque Wazal pour le plaisir des yeux:

13295242_1170010376352511_595225153_n 13296075_1170011286352420_245535778_n 13296246_1170010199685862_1015691212_n 13318750_1170010203019195_775367541_n 13330353_1170010986352450_1234964263_n