Peut-on espérer, à juste titre, qu’après l’invention de l’agriculture, la révolution industrielle et l’avènement du numérique, que le renouveau spirituel, par la définition de philosophies individuelles, soit un quatrième temps fort de l’histoire humaine donnant à chaque communauté le pouvoir de définir un modèle ethno-économique qui s’insère dans le marché offrant ainsi à l’Afrique l’opportunité de redevenir une puissance commerciale et financière mondiale.