Quand la dimension raciale influence l’entrepreneuriat ethnique

L’entrepreneuriat ethnique concerne par essence les minorités dans des communautés accueillant des flux d’immigration. Cette définition est plus adaptée aux pays dits industrialisés. En effet, dans les pays du Sud, il y a certes des minorités, souvent visibles, mais la plupart ne font pas l’objet du même qualificatif d’entrepreneuriat ethnique car ils sont les vecteurs de flux d’investissement importants et valorisés. D’autres minorités ayant le même profil de migrations pour raisons économiques que leurs pairs des Diasporas dans les pays dits industrialisés, sont, quant à elles, assimilées à ce phénomène (du moins dans les causes). Ce qui laisse penser qu’inconsciemment nous créons une asymétrie dans la définition de l’entrepreneur ethnique sur la base du niveau ou de la mobilité sociale. La migration pour raison économique se ferait alors en demandeur ou en offrant d’opportunités (débouchés et ouvrages). Ce qui réduit la frontière avec l’entrepreneuriat racial et renforce les clivages et disparités. En gros, un français, un canadien, un chinois ou un indien ayant une activité entrepreneuriale en Afrique devrait avoir le même statut d’entrepreneur ethnique qu’un africain en France, Canada, Inde ou Chine. Cela montre hélas les effets pervers des non-dits des formes de colonisations qui subsistent encore dans les mentalités vis-à-vis des pays du Sud dont la reconnaissance et la considération commence par ce type d’égalité ou d’équité de traitement au lieu de tout miser sur celle du genre. Les entrepreneurs ethniques eux-mêmes choisissent trop souvent de nier leur statut, en faisant l’autruche, par peur de porter une étiquette socioéconomique de plus qui serait trop lourde à convertir en label de succès…

Tagged under:

Leave a Reply

Open chat
Hello. Welcome on Ethnic Entrepreneurs Ethniques How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Ethnic Entrepreneurs Ethniques. Comment pourrions nous vous aider?