Le poids des responsabilités familiales est souvent un frein au développement des affaires vers la réussite des entrepreneurs informels au Sud. En effet, la nécessité de se lancer dans un commerce vient du fait que l’accès à un emploi est problématique (c’est également le cas des entrepreneurs ethnique à l’Ouest). On se trouve dans l’urgence des sources de revenus pouvant permettre de payer un loyer et trouver de quoi manger au quotidien.

L’initiative d’entreprendre nait naturelle par réalisme socioéconomique et est soutenu par un entourage aux abois. Mais très vite ce même entourage vient solliciter des aides ou des ristournes à l’entrepreneurs qui perd alors très vite son Capital dans des dépenses urgentes puis c’est le fonds de roulement qui est attaqué pour qu’au final tout le commerce s’écroule par manque de liquidité et qu’on en revienne à la situation de départ où tout le monde est pénalisé et où il faut trouver un autre ou le même Ange financier (de la Diaspora?) pour relancer l’Activité Génératrice de Revenu.

Le schéma est classique et entendu mais comment en sortir? Certes l’éducation financière serait un atout (valable pour les entrepreneurs ethniques) pour ne pas investir toute l’épargne ou le Capital dans le sauvetage d’un membre nécessiteux. Mais il serait bon d’aller plus loin, et de quasiment voire réellement « évangéliser » (c’est-à-dire exorciser) contre les Attitudes néfastes qui donnent des Résultats peu performants. On le voit nous ne sommes plus dans la simple technique comptable mais plus dans la conduite du changement ethnoculturel vers l’autonomisation car c’est là, dans l’ethnoculturel, que le bât blesse.

Faire changer les Attitudes pour un Résultat performant. Tel est la proposition d’intervention que l’on se doit de mettre en place malgré l’ingratitude de la démarche et l’impact visible qu’à moyen long terme que cela pourrait engendrer. Il faut des conditions particulières pour intimer le changement mais si les pasteurs et autres cheikhs arrivent à changer des Vies pourquoi pas des Coachs ou des Consultants qui prennent soin des entrepreneurs avec dorénavant une approche de proximité culturelle dans les affaires et le communautaire. On en revient à axer la personnalisation, qu’on pourrait qualifier de tropical, du Management sur la Foi (Spiritualité et Religion) pour être au cœur des valeurs qui sous-tendent l’entrepreneuriat ethnique et informel.

Nous restons cohérents avec le postulat de départ de la Méthode cas qui base la stratégie d’entreprise et de projet sur cette Foi et ses déclinaisons dans les Écritures et les Connaissances qu’on retravaillent pour une exploitation dans le contexte du Management. « La Foi est notre Force et notre Moteur. » Nous sommes les mieux placés pour comprendre les Réalités de notre Monde. Créons donc ce Pont stratégique entre l’Ouest Ethnique et le Sud Informel pour l’Essor d’un Marché d’échange de débouchés inter communautaire et de partage d’ouvrage intra communautaire.

Share This
Open chat
Hello. Welcome on Ethnic Entrepreneurs Ethniques How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Ethnic Entrepreneurs Ethniques. Comment pourrions nous vous aider?