Le gemba de l’entrepreneur. La conscience quotidienne de l’effort.

Dans le monde économique, il est certains courants qui font la promotion de l’effort minimum pour assurer un revenu confortable et régulier. Que ce soit en développant une clientèle mis en réseau ou des activités qui s’entretiennent d’elles-mêmes (notamment par le biais du Web), plusieurs entrepreneurs choisissent de multiplier les sources de revenus et les investissements en s’accordant un temps de loisir ou d’exercice d’une activité de confort. Cela est un choix d’école et chacun est à même d’évaluer à bon escient l’éthique ou l’attitude adéquate à associer à son activité économique. Les simples projections de performance sur la base des potentialités financières (développées dans un business model ou un plan d’affaires et à appliquer les yeux fermés) ne justifient pas, encore moins d’assurent pas, la réussite finale ni le profit. Le caractère tangible de la production de richesse et de valeur dont nous faisons la promotion dans notre message amène à vous faire découvrir ou redécouvrir un outils du des pratiques Lean qui peut être d’un grand secours pour l’entrepreneur. Il s’agit du « Gemba ». Le gemba, se définit comme « le terrain, là où les choses se passent. C’est l’atelier de fabrication pour les chantiers physiques, mais c’est aussi le bureau de l’ordonnanceur lorsqu’on parle de programmation de fabrication. C’est encore le bureau d’études lorsqu’on parle des pertes liées à la conception ». Dans le cadre de l’entrepreneuriat le gemba consisterait à être conscient au quotidien des variables d’effort à fournir pour maintenir le projet d’affaires viable et durable. Ces variables peuvent être au minimum : les fournisseurs, les clients, les ressources et les évolutions du marché. L’entrepreneur se doit d’être proche avec ces notions et de les visiter régulièrement pour avoir l’heure juste sur l’état de son initiative économique et mettre en place les mesures de gestion ou d’investissement pertinentes. Que tirer alors de cette proximité avec le terrain? En ce qui concerne les fournisseurs, la qualité du produit ou du service dépend de la prise en compte en amont de certaines contraintes de production. Maintenir une innovation ou tout simplement un avantage concurrentiel implique une étroite collaboration avec les différentes sources et parties prenantes qui permettent au produit ou service d’exister. Cette relation est encore plus nécessaire lorsque le prix d’un produit dépend des marges pratiquées vis-à-vis du marché. Dans un autre ordre d’idée, la satisfaction du client assure à la fois les ventes directes mais aussi des retombées sur la promotion du produit ou du service par le biais du référencement. Dans un logique gemba, le client est un partenaire qu’on associe à la réussite du projet d’affaire dont il peut trouver un intérêt à l’amélioration de la qualité proposée. En ce qui concerne les ressources, savoir à tout moment le niveau des intrants et la capacité de production oriente la prise de décisions et leur priorisation. Enfin, bien connaitre le marché vise à s’adapter à ses fluctuations, d’en saisir les opportunités ou de se prémunir de ses pièges. La fréquentation de l’ensemble de ces variables donne corps à la compétence de chaque entrepreneur et la maîtrise du métier. Cette une voie tangible d’accomplissement par l’effort quotidien et la conscience qu’on en a. La prise de risques financiers, par les investisseurs doués d’une bonne intuition ou féru d’adrénaline, reste une autre option pour ceux qui y trouvent leur équilibre. Toujours est-il que l’aboutissement d’un travail progressif d’intégration pratique des réalités du terrain, gemba, doit mener à des dirigeants dont les méthodes de management, ni purement technocrates ni purement humanistes, peuvent mettre le monde économique à l’abri de certaines crises majeures en finance d’entreprise ou de marché.

Share This
Open chat
Hello. Welcome on Ethnic Entrepreneurs Ethniques How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Ethnic Entrepreneurs Ethniques. Comment pourrions nous vous aider?