L’art de la modération

Être entrepreneur tient de l’art de prendre de risques pour voir aboutir son rêve, sa vision. Cependant des extrêmes existent entre ne pas vouloir mettre un sous dans son idée et vouloir seulement financer par des dons et du love money ou carrément vouloir uniquement souscrire à des prêts parce qu’on est sûr qu’on tient le bon filon. La logique voire la Sagesse veut de tenir la voie du milieu en toute chose et entrepreneuriat, cette doctrine s’appelle le RÉALISME et s’oppose radicalement au déni.

Il s’agit vous vous en doutez de deux Attitudes, tant vous vous familiarisez à mon discours qui est de corriger cet aspect de notre être.

Le réalisme demande à tout moment de tenir compte de l’état fidèle de ce qui est vécut sans chercher à y ajouter des mots en voile ou trouver des raisons pour justifier systématiquement que l’on a perdu l’alignement entre notre âme (contenant notre Définition) et les actions du corps (posant les actes). Je rappelle que l’Attitude est la disposition intérieure et le comportement extérieur. Ce réalisme n’est autre que le résultat de ce que j’appelle une intention lean (voir définition sur http://www.intentionlean.com/) qui permet de se délivrer de tout ce qui entrave la source de l’action pure de l’entrepreneur notamment sa capacité à définir sa stratégie à partir de sa vision à y croire, fédérer autour d’elle, prospérer et partager information et monnaie à la communauté.

Face à cela le déni nous renvoie à nos peurs, nos doutes et notre égo tantôt glorieux tantôt de victime. Très clairement le fait de résister à la Vérité ultime qui nous fonde (une âme = une vérité) et nous demande à l’aimer pour équilibrer l’être en vie. Un entrepreneur doit pouvoir travailler suffisamment sur lui pour faire émerger son art de de vie (Un Homme, Un Projet, Une Philosophie) en dedans de la croyance divine qu’il a mais en créant une spécificité qui une voie droite qui le lie à la grande Source d’Inspiration de son action sur Terre et dans le marché. C’est avec cette forme d’éthique un tant soit peu spirituelle et identitaire que l’on peut espérer voir émerger çà et là des projets non seulement équitable, respectueux de l’environnement mais aussi qui respectent la Loi séculière de la modération en toute chose ; y compris nos activités dans le domaine des affaires.

Je vous invite à découvrir cette philosophie à travers mes écrits de science entrepreneuriale et mes écrits littéraires qui forment un corps de connaissance à destination de la main d’œuvre immigrante économique voulant faire sa transition vers le monde des affaires dans les Cités puis aider solidairement les pairs restés dans les terres mère…

« La modération est l’art qui produit l’attitude de correction. Toute deux conduisent à la création de richesse et de valeur par l’effort pris dans un art de lâcher prise de l’être face à la Vie »