La Rupture

Le défi de la Voie informelle, dont les produits et services dépendent du Karma, du Capital, des Capacités et des Qualités de l’acteur économique ou du leader communautaire, était de trouver initialement des débouchés et de l’ouvrage par Partage et Échange. Cependant l’impact de la concurrence internationale, qui se substitue à celle de la simple émulation du marché intérieur et l’étouffe, impose de sortir des ornières classiques de promotion (vente à l’étalage) et de prospection de projets (vente ambulante) pour celle de la Ré(d)Action (vente à la demande). Cela enrichit la notion de clientèle cible avec celle de rituel de vie pour au final donner celle de “saisons d’élection socioéconomiques” où l’effort est porté vers l’appréciation du projet d’affaires (produit et services) en vue de l’adhésion puis du vote à travers les achats et commandes suivis. L’occurrence d’une saison se fait à chaque crise ou changement dans un cycle ou marché c’est à dire la perturbation d’un régime ou statut quo contractuel et relationnel. On constitue donc un éventaire et un inventaire permanent qu’on diffuse à chaque période ou moment appropriée. C’est la médiation monétairo-informationnelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published.