Entrepreneuriat ethnique : il y-a-t-il vraiment encore un intérêt?

Après plus de deux ans et demi d’engagement officiel voire public dans l’entrepreneuriat ethnique par le biais de mon blog, la question de la continuité dans l’action s’est posée à moi. Bien sûr je me la suis posée en marge de mon propre cheminement de carrière qui n’est que l’alibi pour un engagement social plus profond sur cette problématique à travers mon projet de vie.

Cela dit, il m’a été permis d’aborder diverses questions issues du quotidien des entrepreneurs des différentes communautés eux-mêmes. Un reproche que je me fais en ce début d’année administrative, marquée par le déploiement des plans d’actions : n’avoir pas assez insisté sur les outils et les modèles alternatifs qui sont disponibles et effectifs, en ce qui me concerne du moins. L’implémentation de ce projet, en plusieurs étapes régies par l’expérimentation personnelle de mon approche, implique beaucoup d’adaptation et la dite continuité qui n’envie rien à la constance ni à la persévérance prônées çà et là. Déjà, il m’a été permis de proposer, entre autre, de passer d’un point de vue du marché centré sur le besoin du consommateur à celui de l’utilité apportée par l’entrepreneur à sa communauté. Ce, pour des questions de nouvelles dynamiques d’échanges marquées par la solidarité entre ces deux pôles commerciaux. Cette communauté s’étend ainsi des rives de la diversité des diasporas économiques en pays industrialisés, aux berges des couches non impliquées dans la création et le partage des richesses dans les Sud (qui gagnent de plus en plus le Nord). Une question d’intégration économique avant même celle social. C’est « L’a-guère ».

Néanmoins avant d’aller plus loin dans les diverses activités et la diffusion de mon travail sur le sujet, je me suis donc posé la question de la pertinence de donner des lettres de noblesse à un secteur de l’économie que beaucoup aimeraient pourtant voir se fondre dans un entrepreneuriat sans distinction. En effet il y-a-il encore un intérêt à parler d’entrepreneuriat ethnique? Pourquoi toujours l’isoler de l’entrepreneuriat local? Quel avenir pour cette forme d’économie? Qui peut encore se définir comme entrepreneur ethnique? Pourquoi croire en cette voie d’accomplissement? Pourquoi créer de la richesse et de la valeur avec son identité?

Autant de questions que je vous invite à venir aborder avec Leslie Passerino (Mentor et Coach pour le Leadership Féminin et Marketing pour les entrepreneurs), Kader Camara (Agent de la gestion financière à Revenu Québec) et moi-même lors de la deuxième édition du Salon des Jeunes Entrepreneurs Immigrants (SJEI) le 3 octobre 2015 prochain à la place Bonaventure de Montreal dès 13h15.

Au plaisir de vous y rencontrer…

Share This
Open chat
Hello. Welcome on Ethnic Entrepreneurs Ethniques How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Ethnic Entrepreneurs Ethniques. Comment pourrions nous vous aider?