Connaissance

Il est ressorti d’une discussion récente que l’évolution des sociétés humaines se fait à travers les us et coutumes ou Tradition, puis la religion, puis le droit, puit la déontologie et enfin l’éthique qui est représenté dans notre modèle par les philosophies inviduelles qui nous le souhaitons graviteraient autour d’une foi commune. Ce, pour aider les membres des communautés dit-on dans leur prise de décision. Or, le fait est que dans les Sud et plus familièrement les Afriques, il semblerait qu’on soit resté au stade primordial où le “Dieu fera”, les connaissants spirituels et les prières trônent en maître et détonnent avec le “aide toi, le ciel t’aidera” du pélégianisme occidental. Bien sûr on est amené à penser qu’un acteur économique ou leader communautaire peut être guidé dans son intervention par la Main de Dieu ou la Providence (vus sous l’angle de la théorie d’Adam Smith ou de la MAAT) qui est, in fine, amorcé par le processus de foi ou de Sincérité du demandeur qui serait alors exaucé. L’indéterminisme ou l’informel englobent le déternimisme et le formel. Ainsi, se détacher du processus de la Croyance pour celui du Réalisme reviendrait à trouver un équilibre sain entre l’Intention (qui se veut Lean) et la Stratégie (ou Méthode acquise ou apprise). Mais au grand jamais ne doit être encouragé l’inertie et l’ignorance surtout chez les Peuples dominés qui reçoivent le défi de neutraliser leurs prédateurs par application d’une ordonnance divine de Vengeance après précellence de Sa Miséricorde sur Sa Colère…

Leave a Reply

Your email address will not be published.

1
Hello. How could we help you?
Salut. Comment pourrions nous vous aider?
Powered by