Comment faire de l’argent avec votre idée d’affaires?

Cette question est à la fois intéressante pour un entrepreneur mais aussi dérangeante. En effet comment s’être lancé en affaires sans avoir pensé à ce détail? Beaucoup penseront que ce cas de figure ne peut se présenter mais pourtant dans l’entrepreneuriat ethnique ceci est fréquent. Le tableau classique est de réagir tout d’abord à l’une des cinq sources communes de motivation à créer son entreprise ethnique à savoir : les compétences, la chance, le parcours de vie, le réseau de contact et l’intention*. Puis on s’évertue à afficher tous les attributs de l’entrepreneur : cartes d’affaires, sites Internet, offre de services, liste de prix parfois plan d’affaires… Enfin et seulement à la fin de ce processus on se demande comment va-t-on générer de l’argent avec tous ces éléments qui ont déjà été mise en œuvre pour pouvoir en vivre voire s’enrichir. D’où notre question qui prends tout son sens.

La réponse à cela est de définir un modèle d’affaires (business model) réaliste et performant. Pourquoi n’y a-t-on pas pensé dès le début? En matière d’entrepreneuriat ethnique je ne retiens pas que la voie canonique car il est souvent question d’urgence financière, de barrière à l’emploi ou de besoins de la communauté. Il est déjà appréciable que certains prennent le risque de se lancer en affaires avec du cœur à l’ouvrage, je ne fais que réorganiser les éléments pour reconstituer une démarche cohérente.

Le modèle d’affaires est essentiel pour le projet d’affaires. C’est l’ensemble des processus par lequel l’entrepreneur peur générer du revenu. On peut citer la fabrication-vente, l’achat- revente, les royalties, la consigne, la publicité, les heures de prestations, les licences, les frais de membres, la franchises etc. On peut faire intervenir plusieurs modèles d’affaires dans son projet. Ainsi un Boulanger peut faire de la vente de produit mais aussi de la livraison payante à des zones éloignées, de la consigne de boissons de partenaires etc. Il est bon d’observer le modèle d’affaires du cœur de métier auquel on appartient et de l’adapter ou de le bonifier pour exploiter au maximum ses ressources. Par exemple, une traductrice fera de la prestation de service au mot en s’alignant sur le prix du marché mais pourra aussi offrir des services de critiques littéraires si une partie de son public cible comprend des écrivains. Cela rendra son service encore plus attrayant

Voici à présent une manière simple de définir son modèle d’affaires :

1. Identifiez le cœur de métier auquel vous appartenez de part votre projet d’affaires

2. Observez et décrivez le modèle d’affaires qui s’y pratique communément pour vous y adapter (faites des recherches si vous n’avez pas fait d’étude de marché!!!)

3. Faites la liste de toutes les autres moyens que vous pouvez ajoutez pour augmenter vos sources de revenu

4. Déterminez le revenu potentiel que vous pouvez dégager (avec une grille tarifaire associée). Refaite une itération si nécessaire

5. Construisez un modèle d’affaire d’ensemble intégrant tous les moyens potentiels.

6. Évaluez-vous par rapport à la concurrence (incluant votre avantage concurrentiel ) et démarquez-vous

7. Mettez à jour votre offre de service et repositionnez-vous.

Ayez toujours cette question présente à l’esprit : « Comment faire de l’argent avec mon idée? » surtout si votre projet est peu courant. Certains pensent qu’ils sont unique sur le marché mais souvent, à bien chercher, on retrouve des modèles similaires au notre qui existent déjà. Il ne suffit pas d’avoir la structure d’une entreprise ou les attributs d’un entrepreneur. La finalité est d’être profitable voire rentable pour durer dans la communauté ou sur le marché.

J’essayerai de revenir, plus tard sur certains aspects de mes articles dans des fiches techniques courtes (Dieu seul sait pourquoi nous perdons l’habitude de lire…) pour vous familiariser avec des termes comme : avantage concurrentiel, prix du marché, positionnement, modèle d’affaires etc. D’ici là visitez le site entrepreneurethnik.com et utilisez notre nouvel outil pour tester vos connaissances en entrepreneuriat.

 

*Ethnic Entrepreneurship in Canada : Comparison of the Chinese Communities in Three Canadian Cities: Montreal, Toronto and Vancouver. By G.A. Brenner, T.V. Menzies, C. Ramangalahy, R.H. Amit, L.J. Filion

Share This
Open chat
Hello. Welcome on Ethnic Entrepreneurs Ethniques How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Ethnic Entrepreneurs Ethniques. Comment pourrions nous vous aider?