« L’épargne et l’éducation financière des entrepreneurs constitue l’élément nécessaire à l’efficacité de l’économie de communauté (social, ethnique, informel et numérique). En effet la performance et l’innovation réalisée dans les métiers et par l’activité économique ne peut avoir d’impact durable que si les mécanismes de dépendance habituelle à l’assistanat et aux agendas urgents sont remplacés par la constitution d’un patrimoine permettant à la fois de tenir les temps de soudure mais aussi d’avoir accès puis de tirer profit du crédit par le recours aux leviers financiers. Cela permet donc au système libéral de continuer à suivre sa dynamique de crédit et à l’Informel d’imprimer une nouvelle donne par une Attitude volontaire et favorable à la réappropriation du Futur économique des pays en voie d’affirmation. »