« Il ne semble pas très sain de vouloir un renouveau économique africain sans démarche de réflexion et d’action guidée par une recherche de solutions endogènes aux réalités vécues par les populations. On observe, par phénomène de mode et de tendances, des propositions de stratégie qui orientent et facilitent des types de projets de développement (Innovation, énergies renouvelables, lutte contre le changement climatique, pauvreté, équité de genre etc.) selon un agenda qui n’appartient pas forcément au continent et qui préserve l’état d’assistance et les Attitudes avilies par un regard juge externe. Il convient de renouer avec l’effort tant humain (autonomisation) que financier (autofinancement) pour gagner en indépendance économico-identitaire.»