« L’intérêt d’adhérer et d’exercer au sein l’entrepreneuriat ethnique en marge des autres formes d’entrepreneuriat est de s’inscrire dans une démarche de valorisation et de préservation de pratiques commerciales essentiellement informelles et mises à mal par l’action d’édulcoration et d’entropie de la dernière mondialisation. C’est donc renouveler et renforcer la diversité culturelle dans le marché. Ceci se traduit dans le quotidien par la nécessité de définition de modèles et d’Attitudes alternatives qui reflètent les choix des acteurs économiques quant à leur performance (viabilité et durabilité), leur empreinte sur la Nature et le respect de leurs valeurs fondamentales. Au final, l’entrepreneuriat ethnique présente un enjeu de rééquilibrage du pouvoir économique et de la justice sociale contribuant à la liberté identitaire des communautés sous oppression ou moins favorisées »