#43

By Blog Leave a comment

On dit souvent de certains peuples qu’ils n’arrivent pas à s’unir ou à travailler ensemble. A part des individus qui se sont assimilés à d’autres cultures et leur Archétype d’accomplissement spirituel, l’Homme Noir en général et Africain en particulier est un dieu en devenir. Lorsqu’il atteint une certaine évolution humaine, après initiation ou non, il chemine souvent seul pour accomplir son projet sous la seule égide de Dieu et du Ciel. Il lui est dur de s’associer à des dieux comme lui et de partager son leadership ou son action. Par exemple le peuple fang, m’a-t-on dit, n’a pas de structure hiérarchique traditionnelle avec un roi à leur tête. Chacun est indépendant; en nyamoro. Aussi les grands empires d’Afrique et souvent d’ailleurs se sont construits par domination et mise en état de vassal des peuples les plus faibles par conquête guerrière ou par allégeance de ceux prenant alors fait et cause pour le suzerain. Ainsi en entreprenariat ne recherchez pas trop un partenariat équilibré et peut-être même équitable avec un autre entrepreneur ou travailleur indépendant. Mais cherchez à solliciter des prestations où vous gardez le leadership de votre royaume (entreprise) ayez des vassaux et des tribus ayant fait allégeance (sous-traitants et employés) mais éviter de vous associer à un autre roi dans son projet d’affaires à moins de le dominer et qu’il se mettent à votre service relativement soumis sans désir de vous vous contrecarrer. C’est là une relation de subordination et non de collaboration dont certains rêvent dans un Monde fait de nombreuses illusions. Nous avons nos réalités ethniques qui guident nos Attitudes : psyché et comportements. Connaissez-vous beaucoup d’orishas qui partagent leurs attributs avec un autre dieu de même calibre? Oya et Shango n’ont pas la même force dans la maitrise de la puissance de la Foudre. Arrêtons de suivre et d’intégrer, sans adaptation et comparaison, des cours de stratégies ou de management d’autres cultures qui les ignorent sciemment ou non. En faisons cela nous éviterons beaucoup de conflits relationnels entre nous dû à nos egos. « ego » veut dire « je suis » or un dieu doit reconnaitre son identité et l’endosser pour son Odyssée. Il doit cependant se soumettre aussi, et beaucoup l’oublient, au Maitre d’ouvrage qu’est Dieu dont il reçoit la guidance au quotidien dans son « eco » maison représentée par le corps, qui lui sert de centre spirituel dans le contemporain. C’est un sens à donner au « Je suis ce qui je suis » attribué au Messie Issa ibn Maryam, Sceau de la Sainteté Universelle (selon Ibn Arabi), bouddha, Messager et prophète et dieu soumis à Dieu. A bon entrepreneur Salut…

Leave a Reply

Your email address will not be published.