« L’approche genre et développement issue des Objectifs du Millénaire en matière de Développement (OMD) met l’accent sur la réduction des inégalités entre les hommes et les femmes en renforçant l’autonomisation économique de celles-ci afin qu’elles aient un impact sur le revenu du foyer et son emploi; donc sur la pauvreté. Seulement, il arrive que la situation de l’homme soit moins enviable à celle de la femme du fait de la forte prévalence du chômage dans les pays en développement. Ils portent en outre un devoir traditionnel de subvenir au besoin de leur foyer même s’ils peuvent y être aidé par leur partenaire. Dans ce cas il est mieux de parler « équité de rôle (socioéconomique) » que ce soit pour un homme, une femme, une fille ou un garçon tant il apparaît que l’effort de construction d’une économie passe par la contribution de chaque membre de la société. Cela permet aussi d’éviter le clivage homme femme si présent dans l’approche genre car à vouloir le résoudre en l’explicitant on ne fait que le renforcer dans les esprits. Du reste, il est mieux pour un foyer de vivre à partir de plusieurs revenus plutôt que d’un seul. »