Le Québec est caractérisé par une économie du salariat. Le budget du gouvernement vise prioritairement à garantir à un nombre maximum de personne une source de revenu minimum permettant d’honorer les échéances de finances surendettées et accéder à un certain confort de vie pour payer le prix de la tempérance sociale. Ce qui est valable pour les personnes est valable pour l’état provincial vis à vis d’Ottawa. Du coup on a recours à la planche à billet que représente le secteur de la construction pour justifier une manne économique fédérale. A ce rythme, l’entretien au lieu du développement de nouvelles infrastructures appauvrit à long terme la province et la maintient dépendante de son environnement économique immédiat. Il est important de faire preuve de Réalisme et accepter d’introduire une part de responsabilité de production d’un complément libre de performance économique nécessaire à l’équilibre financier.

Les pays d’Afrique francophone sont caractérisés par des économies de l’assistanat. Les budgets des gouvernements visent prioritairement à garantir à un nombre minimum de personnes des sources de revenu maximum permettant de détenir les créances de connaissances surévaluées et procéder à un certain renfort des êtres pour faire payer le prix de l’ignorance académique. Ce qui est valable pour les pays est valable pour les zones monétaires vis à vis de la France. Du coup on a recours à la planche à billet que représente les projets de développement pour justifier des cailles de coopérants internationaux. A ce rythme, l’application au lieu de la recherche de nouvelles solutions avili à long terme le continent et le maintient peu confiant en sa capacité d’action populaire. Il est important de faire preuve de Réalisme et accepter de concourir de par ses efforts stratégiques d’acquisition de fondements satisfaisants d’alternatives économiques nécessaires à la réhabilitation culturelle.